Atelier d’analyse des pratiques professionnelles2018-10-17T09:40:50+00:00

Analyse des pratiques professionnelles, de quoi parle t’on ?

Le groupe d’analyse de la pratique professionnelle est avant tout un temps d’échange permettant à l’équipe de mettre à jour les pratiques professionnelles nécessitant une relecture collective à travers l’analyse de situations vécues.

Si l’analyse des pratiques est principalement centrée sur l’accompagnement de l’usager et sur la relation d’aide, la supervision focalise son regard principalement sur le ou les supervisés ; elle les amène à s’interroger sur leurs valeurs, sur leurs priorités et leurs objectifs, sur leurs perceptions, leurs émotions, leur processus de pensée ou encore sur leurs modalités de communication ou d’organisation du travail.

Que les ateliers proposés dure 1h30 ou 3 heures, la méthodologie est la même. Ce sont le nombre de vignettes cliniques abordés part ateliers qui diffère.

Les 5 phases méthodologie d’un atelier d’APP.

  • Une situation, un narrateur : l’animateur invite les participants à présenter une situation professionnelle vécue dont ils aimeraient parler puis présente le cas retenu collectivement.

  • Questionné par le groupe : par ses questions le groupe amène le narrateur à avoir un autre regard sur sa propre situation. Il ne s’agit pas de jugements de valeurs, ni de conseils déguisés ou d’hypothèses subjectives mais de remarques formatives destinées à « mieux comprendre » le propos.

  • La formulation d’hypothèses : pour multiplier les éclairages sur le cas. Le narrateur n’a plus le droit à la parole. La formulation des hypothèses fait du groupe une communauté de recherche, de compréhension, qui soumet à la confrontation les visions subjectives de l’expérience, basées sur des référents différents.  Chacun dit comment il comprend la situation

  • Le narrateur retrouve la parole : le narrateur peut, d’une certaine manière, valider les hypothèses émises par ses pairs, comme les infirmer en précisant sa perception de l’échange.

  • Méta-analyse, sur le fond : on peut venir y questionner les moyens, les outils ou les procédures existants ou en devenir pour parvenir à créer les conditions nécessaires à une dynamique de changement ; les participants sont invités à opérationnaliser rapidement leurs idées pour un suivi concret.

A l’issue du cycle de séances, un document synthétisant la teneur des échanges, les thèmes abordés et le cas échéant, les perspectives de travail à approfondir est rédigé par l’intervenant et transmis au commanditaire ainsi qu’à chacun des professionnels ayant participé aux ateliers et ce, dans un souci de transparence.